Lielie

 

 

Ma citation préférée : " Le mot est liberté." de Zoé Valdès

 

Auteure de fictions courtes, nouvelles, romans résolument Feel Good.

 

Aime les grands espaces, la nature, les chats, les éléphants, le thé vert, les tartes au citron, le chocolat noir, regarder les couchers de soleil, les étoiles filantes, la lune, les arcs en ciel après la pluie, les longues marches, rêver.

Bio

 

Lielie SELLIER vit à Paris. De son enfance bercée par la lecture de contes et d’histoires, elle a gardé la tête dans les nuages. Vagabonde au gré de son imaginaire, elle crée des personnages simples qui s’échappent de l’ordinaire. L’écriture l’habite depuis l’adolescence, date de publication de ses premiers poèmes et nouvelles. Elle anime à Paris des ateliers d’écriture spontanée et de collage. Écrire était devenu une évidence à faire partager aux autres.

 

Elle a écrit des articles et nouvelles pour la presse féminine sous différents pseudonymes. Elle a publié des nouvelles et de courtes fictions: Harfang Revue de littératures, Revue Rue St Ambroise, participation au recueil de nouvelles du Festival du livre de Pont- St- Esprit 2016. Elle a publié deux romans : Rejoins-nous, Danse la vie, un recueil de nouvelles Frères d'âmes. Elle vient de terminer l'écriture de son troisième roman, elle est en phase de relecture. En parallèle, elle est à l'écriture d'un nouvreau roman.. Les thèmes de ces romans explorent la paix, l'acceptation de soi,  l'amour, l'amitié, l'espoir, les choix et les rencontres qui bouleversent les vies, l'acceptation des différences, la communication entre le monde des vivants et des morts entre ciel et terre, les relations entre les humains et les animaux, la protection de l'environnement et de la nature. Ses sources d’inspiration : Raymond Carver, Joyce Carol Oates, Jim Harisson, photographier l’instant, les couleurs, capter, saisir des moments de vies pour les coucher dans ses pages.

Sa citation préférée : Le mot est liberté de Zoé Valdès

 

Son roman préféré : Mélodie d’Akira Mizubayashi

 

Son personnage préféré : Mira dans Toilettes pour femmes de Marilyn Finch

 

Mes prochaines dédicaces :

Je serai en dédicace :

Salon du livre de Paris Hall 1 Stand S45 

Le vendredi 15 mars 2019  de 16 h à 18 h

Le samedi 16 mars 2019  de 14 h à 16 h

Le samedi 16 mars 2019  de 17 h à 18 h en dédicace libre : tables à côté de l'entrée du salon

Présentation en avant première de mon nouveau roman Villa Eugénie 

Le samedi 16 mars 2019 de 10 h à 12 h Librairie de la Mairie de Maisons Alfort

 

Salon des auteurs indépendants à Maisons Alfort:

Le samedi 13 avril 2019 de 10 h à 19 h

 

Salon littéraire Sens Mil'Pages le samedi 19 et le dimanche 20 octobre 2019 89100 Soucy

Me retrouver en mars au Salon du livre de Paris 2019

Nouvel espace nouveaux auteurs Librairie de la Mairie de Maisons Alfort

Je suis ravie de participer à ce nouveau projet. Je remercie Fateah ,les libraires pour cette action et cette envie de faire connaître de nouveaux auteurs. Fateah est une femme pronfondèemnt engagée pour les nouveaux auteurs. Elle organise chaque mois à Maisons Alfort un marché de l'autoédition, permettant de faire découvrir de nouveaux auteurs et leurs univers. Nous avons tous la passion des livres et de l'écriture chevillées aux corps, nous sommes aussi pour la plupart de grands lecteurs. Indépendants, nous avons plusieurs casquettes : écrire, commercialiser, éditer..La passion nous anime. 

Venez à la rencontre de nouveaux auteurs lors des salon littéraires tel le salon du livre de Paris, ou bien d'autres salons organisés à travers la France et aux Marchés de l'auto édition. 

L'écriture est ouverture, découverte, évasion.

 

Venez nous rencontrer le samedi 16 mars de 10 h à 12 h à la Librairie de la Mairie à Maisons Alfort : dédicace, échanges, romans en avant première.

Lielie

Nouveaux auteurs : nous retrouver dès le samedi 16 mars 2019

Mon nouveau roman Villa Eugénie sortie Février 2019

Résumé Villa Eugénie disponible sur Amazon, en avant première au salon du livre de Paris Mars 2019

Et si, quelque part, sur une île perdue au milieu de l’océan, s’organisait la résistance d’une poignée d’humanistes pour sauver la planète, ses animaux et ses plantes en voie de disparition, ses femmes et ses hommes en danger un peu partout dans le monde… Un couple très émouvant, Paula et Seth s’y retrouvent après une rupture de plusieurs mois.due à la perte de leur fils, Tom. Ils s’y installent dans la radieuse villa Eugénie. Ils y adoptent un second fils, Ketso, qui deviendra le ciment de leur renaissance amoureuse.

 

Cette île va devenir au fil des années une sorte de plaque tournante d’une humanité volontariste et courageuse, De nombreux rescapés de différents conflits, des juifs, des migrants, des résistants vont y être cachés, de nombreuses expéditions vont aussi en partir pour explorer le monde et rapporter toutes sortes de plantes médicinales ou de fleurs sculpturales. L’île accueillera notamment des jeunes homosexuels rejetés par leurs familles et des artistes en résidence.

 

Plusieurs générations de fortes personnalités, Luce et Joseph, Berthe et le Capitaine (celui du Baltimore justement), Léo et Tangui, Samba, Maya qui vont trouver ici une famille, l’amour, le respect de l’autre, la force de se battre sur tous les fronts. Certains vont fonder un dispensaire au Botswana pour s’occuper des orphelins et les soigner, pour lutter contre le sida, mais aussi combattre les braconniers, protéger les familles de gorilles et les espèces menacées, éléphants, lions, rhinocéros…

 

Au gré de ce merveilleux kaléidoscope humanitaire, l’auteur, Lielie Sellier renoue avec l’un de ses thèmes de prédilection : la survivance des morts au sein de la communauté humaine. Des morts qui circulent donc avec respect et bienveillance parmi les habitants, échangent avec eux et apaisent leurs tourments et blessures.

 

Et si, depuis cette île magique façonnée par une romancière résolument universaliste, nous retrouvions avec bonheur le sens profond du mot « utopie » !

 

Pierre Mothiron 

Mes romans disponibles sur Amazon

2019: A l'écriture de mon nouveau roman, du côté campagne, une amitié, un amour...

Nouvelles côté écriture Novembre 2018

Mon dernier roman est en phase de relecture. je suis déjà  à l'écriture d'un nouveau roman.

Me retrouver avec d'autres auteurs samedi 1 décembre 2018 à Pontoise :

Quelques photos du marché de l'auto-édition à Maisons-Alfort

C'était dimanche 18 novembre : dédicaces, de belles rencontres, des lecteurs chaleureux. Je partage avec vous quelques photos.

Me retrouver avec d'autres auteurs le dimanche 18 Novembre 2018 à Maisons Alfort

Salon novembre 2018 Librairie Métropolis Maisons Alfort

Salon Novembre 2018 Maisons Alfort Librairie Métropolis

Salon 10 Novembre 2018 avec d'autres auteurs A la librairie Métropolis

Pensez à offrir des livres.

Nous proposons des genres différents: roman, fiction, fantastique, autobiographie, thriller. N'hésitez pas à pousser la porte de la librairie. Des cadeaux additifs vous seront offerts pour tout achat de livres.

Actualité, me retrouver avec d'autres auteurs

Au salon du livre de Soissons au mail-scène culturelle

samedi 13 et dimanche 14 octobre 2018

de 10 h30 à 18 heures

Mes nouvelles dans différents supports

Un havre de paix à la campagne, source d'inspiration.

La campagne, la nature : sources d'inspiration, de renouveau, d'enchantement

Danse la vie photo réalisée par la blogueuse d' Inside your Book

Une chronique de Danse la vie par Carine du Blog Inside yours books 5 08 2018

Danse la vie – Lielie Sellier – Inside your books Danse la vie – Lielie Sellier – Inside your books

Jones et Camélia, Avery et Eileen, Karl et Alicia, Pia et Milo sont les couples puissamment romanesques de cette saga intemporelle qui évolue entre le monde du cirque, au travers du cirque Zyla et celui du cheval, via une hacienda révolutionnaire en Argentine, construite et gérée par le père d’Alicia dans laquelle tous, indiens, voyageurs, touristes, citoyens du monde et expatriés, ont leur place pourvu qu’ils s’ouvrent aux autres et aiment les chevaux. En fil rouge de cette saga existentielle, cette chevalière drapée de symboles forts, courage, honnêteté, loyauté que les responsables du cirque confient aux disciples de leur choix pour continuer leur action.101589676+ les citations à chaque début de chapitre sont une attention que je trouve touchante, surtout quand elles vont très bien avec le chapitre en question ! Lorsque je ne les connaissais pas, elles m’ont donné envie de lire le roman dont elles étaient issues, comme celle de « Chocolat, la véritable histoire d’un homme sans nom ».

+ le secret qui entoure Alicia était très intéressant, puisque je ne l’ai jamais vu abordé ailleurs ! Il concerne la sexualité, l’approche de son propre corps et son acceptation.. Je ne vous en dis pas plus, mais c’était passionnant de découvrir ce point de vue spécial !

+ les éducations hors normes, à travers plusieurs continents et cultures, donnent bien envie de suivre les mêmes ! J’ai particulièrement aimé celles d’Alicia avec le père Pedro et leur tour de l’Europe, ainsi que celle de Pia et ses échanges avec les indiens. Ce roman est un vrai hymne à la différence et la diversité, rien que pour cela je vous le conseille !

+ bien sûr, le monde du cirque était fascinant et nous en mettait plein les yeux : entre les clowns tout en couleurs, les voltiges équestres, , la musique.. Sans oublier les animaux! Traités comme des égaux, enterrés aux mêmes endroits que leur compagnon de numéro, j’ai apprécié cette complicité entre animaux et humains.

+ la prose est onirique et mystérieuse, elle nous porte telle une mélopée, un peu comme « Fauve », j’ai adoré ! Elle nous offre pas mal de retours en arrière sur la vie de tous les personnages, plus ou moins en détail. Des familles conservatrices à la police secrète du Tsar, en Irelande ou à Buenos Aires, ces histoires sont toujours finalement remplies d’amour et finissent bien.

– c’est d’ailleurs le seul point négatif à mon sens de cet ouvrage : peu d’ombres au tableau, en tout cas les happy end et les histoires d’amour qui se ressemblaient assez commençaient à me faire lever les yeux au ciel !

Un roman très original sur l’acceptation de soi et une bonne leçon de respect des autres et envers les animaux, des passions amoureuses qui réchauffent le coeur.. J’ai passé un agréable moment grâce à l’auteure, et je vous le recommande !

Merci encore à Lielie Sellier pour son envoi et sa dédicace touchante !

101589677

Perso préf : Alicia, qui doit affronter sa « différence » et surtout le rejet de sa propre mère que cela à entraîné.. Mais qui donne malgré tout sa chance à la vie, qui ne se désespère pas et reste fidèle à elle-même..

En quelques mots : fascinant, instructif, poétique.

Livre similaire : ?

 

Jones et Camélia, Avery et Eileen, Karl et Alicia, Pia et Milo sont les couples puissamment romanesques de cette saga intemporelle qui évolue entre le monde du cirque, au travers du cirque Zyla et celui du cheval, via une hacienda révolutionnaire en Argentine, construite et gérée par le père d’Alicia dans laquelle tous, indiens, voyageurs, touristes, citoyens du monde et expatriés, ont leur place pourvu qu’ils s’ouvrent aux autres et aiment les chevaux. En fil rouge de cette saga existentielle, cette chevalière drapée de symboles forts, courage, honnêteté, loyauté que les responsables du cirque confient aux disciples de leur choix pour continuer leur action.101589676+ les citations à chaque début de chapitre sont une attention que je trouve touchante, surtout quand elles vont très bien avec le chapitre en question ! Lorsque je ne les connaissais pas, elles m’ont donné envie de lire le roman dont elles étaient issues, comme celle de « Chocolat, la véritable histoire d’un homme sans nom ».

+ le secret qui entoure Alicia était très intéressant, puisque je ne l’ai jamais vu abordé ailleurs ! Il concerne la sexualité, l’approche de son propre corps et son acceptation.. Je ne vous en dis pas plus, mais c’était passionnant de découvrir ce point de vue spécial !

+ les éducations hors normes, à travers plusieurs continents et cultures, donnent bien envie de suivre les mêmes ! J’ai particulièrement aimé celles d’Alicia avec le père Pedro et leur tour de l’Europe, ainsi que celle de Pia et ses échanges avec les indiens. Ce roman est un vrai hymne à la différence et la diversité, rien que pour cela je vous le conseille !

+ bien sûr, le monde du cirque était fascinant et nous en mettait plein les yeux : entre les clowns tout en couleurs, les voltiges équestres, , la musique.. Sans oublier les animaux! Traités comme des égaux, enterrés aux mêmes endroits que leur compagnon de numéro, j’ai apprécié cette complicité entre animaux et humains.

+ la prose est onirique et mystérieuse, elle nous porte telle une mélopée, un peu comme « Fauve », j’ai adoré ! Elle nous offre pas mal de retours en arrière sur la vie de tous les personnages, plus ou moins en détail. Des familles conservatrices à la police secrète du Tsar, en Irelande ou à Buenos Aires, ces histoires sont toujours finalement remplies d’amour et finissent bien.

– c’est d’ailleurs le seul point négatif à mon sens de cet ouvrage : peu d’ombres au tableau, en tout cas les happy end et les histoires d’amour qui se ressemblaient assez commençaient à me faire lever les yeux au ciel !

Un roman très original sur l’acceptation de soi et une bonne leçon de respect des autres et envers les animaux, des passions amoureuses qui réchauffent le coeur.. J’ai passé un agréable moment grâce à l’auteure, et je vous le recommande !

Merci encore à Lielie Sellier pour son envoi et sa dédicace touchante !

101589677

Perso préf : Alicia, qui doit affronter sa « différence » et surtout le rejet de sa propre mère que cela à entraîné.. Mais qui donne malgré tout sa chance à la vie, qui ne se désespère pas et reste fidèle à elle-même..

En quelques mots : fascinant, instructif, poétique.

Livre similaire : ?

 

 

 

 

Un extrait de mon roman Danse la vie disponible sur AMazon

La maman de Jones et d’Eileen adorait les étoiles, elles représentaient pour elle la beauté, la grâce, la protection, les âmes des disparus. Elle leur avait appris tout petits à les reconnaître. Son grand-père lui avait appris les noms de certaines d’entre elles. Leur mère avait une autre perception du ciel que celle des gens qui l’entouraient. Dans son enfance, les étoiles étaient devenues des amies qu’elle identifiait pour une centaine d’entre elles parmi les cinq mille étoiles visibles à l’œil nu. Leur mère leur montrait chaque étoile en prononçant son nom : « Aldébaran le suiveur, Belfatrix la guerrière, An-najid le conquérant. » Jones et Eileen aimaient la sonorité de leurs noms

Coup de coeur :

Je partage la phrase de Jacques Salomé que je trouve pleine de sens.

Ecriture de mon nouveau roman :

181 pages écrites. je voyage à travers le temps avec mes personnages. Dans ce nouveau roman, vous retouverez mes thèmes fétiches : l'amour, l'amitié, le pardon, les voyages, la protection des animaux et de l'environnement, la communication entre le ciel et la terre, les âmes envolées.

J'évoque aussi d'autres moments de notre histoire collective qui ont résonnance dans mes pages à travers différentes tranches de vies de l'ensemble de mes personnages. Deux lieux : une île et une villa sont des personnages à part entier dans ce nouveau roman.

 

Les livres amis

Ma mère Nickie m'a lu mes premiers contes, mes premières histoires, elle m'a ouvert les portes de la lecture. J'étais subjuguée par ce que j'entendais. Nous avons passé d'agréables moments, très forts autour des livres.

Dès ma petite enfance, les livres sont devenus de véritables amis, des passeurs de vies, de voyages à travers les continents. Ils ont été socles, éducateurs, ouvreurs de possibles.

Mon actu :

Je serai présente le samedi 16 juin à la Fête des Arts  Rue Louis Braille à Maisons Alfort de 13 h à 19h30, je vous présenterai mon nouveau roman Danse la vie ainsi que Rejoins nous. Venez nous rencontrer.

Mon actu :

Je serai présente samedi 9 juin de 10 h à 12 h à Pontoise. Venez nous rencontrer, échanger, découvrir de nouveaux horizons d'écriture.

Nouveau roman en cours d'écriture

Je suis dans l'écriture d'un nouveau roman. Je suis partie du côté de la mer avec des personnages épris de défis, de liberté, de nature.

156 pages écrites différents couples évoluent au fil des pages , une villa, une île seront les clefs de...

Suspense....

Carnets de notes

Je commence toujours un nouveau roman d'après des notes prises au cours de semaines, de mois, dans différents carnets . Des idées, des impressions se transforment en pages que j'assemble comme un canevas. Mes personnages de départ s'étoffent au fil des pages, je reviens souvent en arrière pour rectifier, gommer certains traits de caractère pour en ajouter de plus significatifs,de plus forts. J'aime capter de fugitifs instants, la lumière, les couleurs du jour , de la nature, des villes, des paysages, l'air du temps.

Des commentaires de lecteurs sur Amazon :

Le sujet choisi par Lielie Sellier est grave. Terrible. Sombre. Dramatique. Inspiré d’un fait divers bouleversant qui a secoué l’opinion en 2013, il ne laisse pas indifférent.

Néanmoins, j’ai été surprise. Chaque ligne de ce livre est emprunte de douceur, d’émotion. La plume de Lielie est légère, poétique même dans les pires instants. On y évolue comme dans un conte. Un joli conte plein d’espoir et d’amour qui dépassent l’horreur de ce qui a pu être et qui peut encore être.

Lielie donne la parole à la petite Maryline, victime d’une mère instable et dénuée de sentiments. Cette petite Maryline, accompagnée de son ami-confident, l’ours Barnaby, qui ne quémandait qu’un peu d’attention et d’amour. Cette petite Maryline victime comme d’autres enfants de violences physiques et psychologiques, isolée du monde, à la merci d’adultes irresponsables. Les mots de Maryline sont justes, poignants. On voudrait remonter le temps. La protéger. La chérir.

Mais, Lielie nous entraîne à sa suite. Personne n’a sauvé Maryline. Les mots sont durs, mais l’auteure ne vire jamais dans le sensationnel. Non, malgré la cruauté des faits, sa plume reste douce, délicate, aérienne. On est au-delà des mots.

Le conte se poursuit. Le cœur serré, on rencontre Mathilde et Paul, puis Simone et Oscar. L’espoir. On pourrait cela mièvre et gentillet. Je n’ai pas trouvé. Je suis restée suspendue au récit. Émue … avec l’envie d’étreindre mes enfants.

Original et beau, ce premier roman est une vraie réussite.

 

le 5 décembre 2016
J'ai adoré ce livre que j'ai trouvé poignant, bouleversant mais aussi plein d'amour et d'espoir. c'est une superbe histoire qui nous narre un fait vraiment horrible. Le témoignage de la petite Maryline au début m'a énormément émue et le moment de la tragédie a été très dur. cependa,t l'auteur a su rendre ce livre très beau car grâce à des personnages merveilleux, un message d'espoir passe. Je vous conseille vraiment ce livre. Il est magnifique.
Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?
Oui
 
Non
Signaler un abus
le 11 novembre 2016
Cette histoire inspirée d'un fait divers m'a bouleversée.
Comment l'auteure a t'elle réussi à nous livrer un sujet
aussi dur et dramatique avec autant de poésie et de délicatesse?
Bravo
le 21 juillet 2017
Livre poignant, bien écrit, que j'ai lu très vite car je voulais absolument voir ce qui allait arriver dans les pages suivantes. J'ai beaucoup aimé même si le sujet est grave. Le récit fait par l'enfant lui-même donne encore plus de force à ce livre. Merci
Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?
Oui
 
Non
Signaler un abus
le 8 juillet 2017
WAOUH. Je n' ai pas pu attendre ce soir.... cette merveille se lit en une seule fois, on ne peut décrocher.
Submergée par l'émotion. Intense, attendrissant. On ne peut pas rester indifférent. Mercie Lielie pour votre magnifique plume

 

Recueil collectif de nouvelles 2016 . Festival du livre de Pont-Saint-Esprit

Le thème du concours était "Enfances". L'une de mes nouvelles a été retenue "Fête des mères" l'histoire d'un petit garçon africain accueilli en famille d'accueil en France, ses relations avec sa nouvelle famille, sa découverte d'un nouveau pays, de l'école, de nouveaux amis.

Invitée à la lecture de nouvelles par la Revue Saint Ambroise Paris

Lecture de l'une de mes nouvelles : A petits pas..