Chronique mai 2020 Dojnaa de Galsan Tschinag

Chronique Mai 2020

Je viens de terminer la lecture du roman Dojnaa de Galsan Tschinag. Auteur d'une douzaine de livres, Galsan Tschinag s'est définitivement imposé comme le chantre des steppes de Mongolie.

A travers Dojnaa, fille d'un lutteur de légende, il dépeint la condition féminine dans une société traditionnelle et fait le portrait d'une femme résolue à en découdre avec l'existence. Un beau portait subtil, délicat, tel un hommage à un monde qui va bientôt disparaître.

J'ai beaucoup aimé la plume de Galsan Tschinag

Un beau moment de lecture.

Chronique de Knockemstiff avril 2020

Chronique de Knockemstiff de Donald Ray Pollock avril 2020

Knockemstiff est un coin paumé du monde, dans l'Ohio.

Ce recueil  de nouvelles se passe sans unité de temps, entre 1960 et 1990. On rencontre des déjantés, des drogués, des alcooliques, assomés par la violence et un mauvais karma. Les histoires se relient entre elles. C'est une peinture des laissés pour compte des dernières décennies du XX e siècle américain.

L'écriture de Pollock est trash, dense, noire, âpre.

 

 

Chronique Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena avril 2020

Chronique Le goût des pépeins de pomme de Katharina Hagena

Un livre à découvrir sur le thème des souvenirs et de l'oubli.

Chronique Nora Webster de Colm Toibin Avril 2020

Chronique de Nora Webster

En toile de fond, l'Irlande fin des années 1960, Nora veuve élève ses quatre enfants sous l'oeil critique de son entourage et des habitants de la petite ville où elle vit.

Ce roman est un très beau portrait de femme. L'histoire de son émancipation par le travail, le chant, la musique, les rêves. Elle reprend sa vie an main sans faire de concessions. Un roman très personnel .

Chronique L'embellie Mars 2020

Chronique L' Embellie

J'ai beaucoup aimé le duo de ce roman doux et attachant , une femme et le fils de l'unE de ses amies, duo imporbable, loufoque, exentrique, en toile de fond l'Islande. Sous la légereté se cache des émotions, des souvenirs beaucoup plus forts. Je vous conseille cette lecture.

Résumé du roman :

Au cour de l'hiver islandais, une jeune femme d'une trentaine d'années, polyglotte et traductrice, se sépare dans la même journée de son amant et de son mari. Pour elle, libérée de toute entrave, la vie libre commence enfin. Mais voilà que sa meilleure amie lui confie son petit garçon malvoyant et malentendant, pour quelques jours qui deviennent quelques semaines...

La jeune femme éprise d'indépendance se trouve confrontée à des responsabilités maternelles qu'elle n'avait pas prévues. Qu'à cela ne tienne : l'improbable duo prend la route pour un voyage initiatique tout autour de l'Islande. À travers les champs de lave et la pluie de novembre, de rencontres en péripéties, des liens profonds et émouvants se tissent peu à peu entre la voyageuse et son minuscule passager...

Un roman tendre et lumineux, dans la lignée de Rosa candida. Née en 1958 à Reykjavík, Audur Ava Ólafsdóttir est professeur d'histoire de l'art et directrice du Musée de l'Université d'Islande. Après l'immense succès de Rosa Candida, L'Embellie est son deuxième livre traduit en français

Chronique février 2020 Alfie un ami pour la vie de Rachel Wells

Je viens de terminer la lecture d'Alfie, un ami pour la vie de Rachel Wells. J'ai adoré. Au décès de sa maîtresse, Alfie est devenu SDF et a erré longtemps avant d'atterrir à Edgar Road où après des péripéties , il a été adopté par plusieurs familles.

Alfie est un créateur de liens, il aime que les humains qui l'entourent soient heureux. Alfie est attachant. Il nous parle de son entourage humain et félin avec tendresse et empathie.

A découvrir toute la série.

Rachel Wells connait très bien le monde félin et ses subtilités. Sa plume est fluide et délicate.

Bonne lecture.

Chronique Mon chien stupide de John Fante

Chronique de Mon chien Stupide de John Fante

Publié après la mort de John Fante en 1986. on retrouve ici un héros en pleine crise middle life, scénariste quinquagénaire californien ayant connu le succès et aujourd'hui en galère, père d'une famille en voie de désintégration.  Et dans ce moment critique de sa vie, c'est contre toute attente un chien qui va servir de révélateur des fissures de cette famille américaine. Un style insicif voir corrosif, procédé narratif original.

On retrouve l'humour déjanté de Fante.

Chronique la Princesse des Glaces

Chronique la Princesse des Glaces

Chers amis lecteurs,

Je viens de terminer la lecture de la Princesse des Glaces de Camilla Lackberg. L'auteure est la reine du polar Suédois, j'adore la collection Babel noir. Ce roman a marqué l'entrée d' Erica Falck enquêtrice au foyer. Elle découvre dans sa première enquête le cadavre de l'une de ses amies d'enfance. S'ensuit une quête de la vérité.

La Princesse des glaces a rencontré un succès international grâce à son héroïne Erica Falck et a a obtenu le grand prix de littérature policière 2008 et le prix Polar international 2008.

Une intrigue intéressante, des personnages travaillés, une enquêtrice attachante et très humaine en plus elle écrit des biographies et commence dans ce livre à écrire un roman.

 

Chronique Un amour Vintage d'Isabel Wolff

Chronique Un amour Vintage d'Isabel Wolff 18 08 2019

Je viens de terminer Un amour vintage d'Isabel Wolff.

Un roman pour l'été agréable à lire, frais Feel Good. Isabel Wolf est une journaliste et romancière anglaise, auteure de best-sellers. Si vous aimez la mode, les vêtements Vintage ce roman est pour vous beaucoup de références au milieu de la mode des années 1950-1960-1970 : robes, manteaux, foulards , sacs tous fabuleux et porteurs mystérieux. Un petit manteau bleu est attachant , porteur d'une amitié de plus de quarante ans.

Résumé: En Angleterre, Phoebe Swift vient d'ouvrir une boutique de vêtements Vintage. pour surmonter la tristesse due à la mort de sa meilleure amie, elle se réfugie dans le travail. Un jour, elle rencontre Thérèse une vielle dame française qui va lui vendre une partie de sa garde robe. Phoebe découvre un manteau d'enfant bleu ciel datant des années 1940...

Je ne vous raconte pas la suite, à découvrir...

 

Chronique Hymnes à l'amour d'Anne WIAZEMSKY

Chronique : Hymnes à l'amour

Chers amis lecteurs,

Je viens de terminer Hymnes à l'amour d'Anne Wiazemsky Un très beau livre écrit avec tendresse. Anne Wiazemsky est la petite fille de François Mauriac.

Ce roman est rythmé par la chanson l'Hymne à l'amour d'Edith Piaf. il y a différents Hymnes à l'amour, celui d'une petite fille pour son père, d'un mari pour sa maîtresse, d'une mère pour son amant. les différentes histoires se mêlent.

Souvenirs d'enfance heureux ou tristes , l'évocation de la mort d'un père atteint d'un cancer, croise la mort quelques années plus tard d'un homme aimé, Gérard. Un voyage à Genève afin de comprendre qui était son père, cet éternel absent, hors de sa famille. Le prince Wiazemsky avec sa haute silhouette hante ses pages et nous atteint par sa présence.

En toile de fond, on peut entendre la voix de la môme Piaf.

 

Chronique La seule histoire de Julian Barnes

Chronique La seule histoire de Julian Barnes

Chers amis lecteurs, Je viens de finir la seule histoire de Julian Barnes; J'ai une relation de quelques années avec cet auteur. j'aime son style toujours profond. Ces derniers livres dont La seule Histoire mettent en scène des personnages qui se retournent sur leur vie.

Julian Barnes nous raconte comment la seule histoire continue à exister en Paul son personnage central et comment elle a influencé sa vie, son avenir. Paul , cinquante après sa rencontre avec Susan raconte les détails de leur amour, comment il s'en souvient, la mémoire est sélective, il nous la livre par bribes

. Un très beau roman , touchant, sobre où chaque mot est posé avec délicatesse.

Ci-dessous un extrait du roman :

Et un premier amour arrive toujours, avant tout , à la première personne. Comment pourrait-il en être autrement? Et aussi, avant tout, au temps présent. il nous faut du temps pour nous rendre compte qu'il y a d'autres personnes, et d'autres temps

 

Des livres et des auteurs à découvrir

Chronique Que vont devenir les grenouilles de Lorrie MOORE

Chronique Que vont devenir les grenouilles? de Lorrie Moore

Lorrie Moore a une écriture ciselée. Par la voix de sa narratrice, Lorrie Moore nous décrit une Amérique désenchantée à travers des comebacks dans le passé et le présent. Une petite ville, une amitié d'adolescence que l'on pense indéfectible, mais la vie réserve bien des surprises, des hauts, des bas.

Les grenouilles ont une grande place et sont symboliques dans ce roman. je vous laisse le découvrir.

Lorrie Mooore, romancière et nouvelliste enseigne la littérature anglaise.

 

Chronique La fille du directeur de Cirque de Jostein Gaarder Juin 2019

J'ai beaucoup aimé ce livre original, intelligent dont le principal thème est l'écriture, la fabrique d'histoires, accompagnée au fil des pages d'une certaine solitude et de fêlures. Je raconte moi-même des histoires, certains passages m'ont interpellée. Un livre à découvrir et à dévorer. Différents personnages racontent le fil des histoires le long des pages : l'auteur, Petter, les écrivains qui les achètent, le lecteur jusqu'au moment clef où la fiction va rejoindre le monde réel.

Résumé du livre :

Petter, surnommé l'araignée, invente des histoires pour les romanciers en panne d'inspiration. Il devient riche et puissant, donc gênant.

 

Chronique La beauté des jours 19 06 2019

Jeanne mène une vie rythmée par la douceur de l'habitude. Elle était jeune quand elle a épousé Rémy, ils ont eu des jumelles, sont heureeux ensemble et font des projets raisonnables. Mais Jeanne aime le hasard, les surprises de l'innatendu.

A travers la figure lumineuse de Jeanne et la constellation de personnages qui l'accompagnent et la poussent vers un accomplissement serein, j'ai retrouvé la plume chaleureuse et tendre de Claudie Gallay, j'ai beaucoup aimé ce roman avec en toile de fond la force libératrice de l'art, la beauté des jours et des choses simples.

 

L'amour est une île de Claudie Gallay

Chronique L'amour est une île de Claudie Gallay

 

Des histoires parallèles , le cadre : Avignon, les intermittents en grève , une ancienne passion peut être vivre à nouveau, une soeur qui cherche son frère mort à travers deux pièces de théâtre qu'il a écrites.

Extrait du roman :

IL dit qu'écrire ne suffit pas, il parle de cette difficulté de trouver le souffle d'un texte, cette chose essentielle qui fait qu'il ne sera pas seulement joué mais porté, transcendé. La littérature est plus qu'une succession de mots.

J'ai aimé ce roman. 

 

 

 

 

Mars 2019 Chronique de La dame à la camionnette d'Alan Bennett

Mars 2019 Chronique de la Dame à la camionnette d'Alan Bennett

J'ai beaucoup aimé le récit de la relation de 20 ans entre l'auteur et Miss Shepherd, une vielle dame excentrique qui vivait dans une camionnette dans sa rue. Victime de l'embourgeoisement du quartier et de quelques vauriens, elle fint pas installer son véhicule dans la propriété de l'auteur. La description de leur relation permet à l'auteur de décrire également la période de Londres des années 1970 à 1980, de sa bourgeoisie progressiste et de ses exclus.

Au delà des descriptions, c'est un roman émouvant et touchant.

Chronique la Trahison des Anges

Ce roman est un coup de coeur de lecture de cette année. J'ai aimé la plume légère et délicate de l'auteure.Noémie a brossé de formidables portaits depersonnages aux des tins mêlés, un roman entre ciel et terre, entre le monde des humains et des anges. Je ne vais pas vous raconter toute l'hsitoire, si vous aimez les histoires originales imprégnées d'espèrance, d'espoir, d'ouverture vers d'autres possibles.

Un roman à découvrir qui vous donne envie d'embrasser votre amoureux ou amoureuse, de vous dire que la vie est belle et à cueillir.

Chronique Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro

Je viens de finir ce roman, qui touche un sujet d'actualité. La plume de l'auteur nous emmène dans l'espace temps, nous interroge, nous happe.

 

Jadis, Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham : une école idyllique, nichée dans la campgane anglaise, où les enfants protégés du monde extérieur et élevés dans l'idée qu'ils étaient des êtres à part. Mais pour quelle raison les avait -on réunis là?

 

J'ai beaucoup aimé la lecture de ce roman.