Résumé : Le Parc aux rêves

Quinze nouvelles porteuses de messages empreints d’amitié, de partage, de respect entre humains et animaux.

Des nouvelles messagères d’espoir où les animaux sont présentés comme des individus et non comme des biens, de la nourriture ou des ennemis. Les modes de communication entre humains et animaux sont mis en évidence, en lumière.

Les nouvelles sont racontées du point de vue des animaux. Ils échangent, ils interpellent. Des loups, des chats, une tortue, une coccinelle, un renard, un oiseau, des chiens nous parlent à travers les différentes nouvelles.

Le côté imaginaire est amusant avec le crocodile qui s’échappe des pages d’un livre ou encore l’histoire avec l’ours en peluche qui parle…

Pour commander : https://www.amazon.fr/LIELIE-SELLIER

Pour tout exemplaire dédicacé et envoi personnalisé, avec en cadeau un marque page, merci de me contacter par mail : sellierna@yahoo.fr

Le parc aux Rêves: recueil de nouvelles

En librairie

Commentaire lectrice

 

Lectrice 5,0 sur 5 étoiles Le Parc aux rêves 19 janvier 2019

J'ai beaucoup aimé ces nouvelles basées sur de belles relations d'amitié entre humains et animaux.

 

Chronique de Jean Pierre Kupczyk / site : conseilsdelecture.info 28 08 2021

De l'imagination, Lielie Sellier en a à revendre et elle l'utilise talentueusement en écrivant des Nouvelles à destination d'un public jeune ou adulte en mal de bons sentiments, tant le bon le vrai et l'honnête doivent prendre une place importante dans notre quotidien si souvent maltraité. "Le Parc aux Rêves" est un recueil de 15 Nouvelles aux frontières du conte qui parlent d'amitié, de partage, de respect entre humains et animaux, c'est dire le projet ambitieux mais très réussi.

Si toutes les Nouvelles méritent votre lecture (pour vous-même ou en lecture à voix haute pour vos enfants), la Nouvelle intitulée "UN JOUR, LE PRINTEMPS REVIENDRA" est un joyau brut. Je ne me souviens pas d'avoir lu une Nouvelle aussi remarquablement bien écrite dans la simplicité sur le thème difficile des atrocités de la guerre. Lielie Sellier nous parle de Gio (ou plutôt elle le fait parler), oiseau migrateur né pendant la seconde guerre mondiale qui, accidentellement, se trouve séparé de ses congénères (sa famille) en partance et projeté malgré lui dans l'antisémitisme, le rejet de l'autre, la quête de liberté que finalement ses deux amies juives, Marie et Hannah, trouveront dans la mort comme "deux nouvelles étoiles dans le ciel".

Yves Berger, romancier et éditeur (1931-2004) disait : "Qu'il choisisse l'imaginaire ou que l'imaginaire le choisisse, c'est toujours contre le réel que l'écrivain travaille et de façon à l'oublier".

Rien n'est plus vrai pour Lielie Sellier qui, l'espérance acharnée d'une vie meilleure en bandoulière, fait passer ses messages en personnalisant les animaux à la manière de Colette (je pense tout particulièrement au "Douze dialogues de bêtes" que Colette publia en 1904,1905,1906 au Mercure de France). Comme Colette, Lielie Sellier semble convaincue que la disposition à la vertu se réalise spontanément chez les animaux, y compris chez le loup (la Nouvelle qui ouvre le recueil intitulée "Le Visiteur").

LIRE Lielie Sellier c'est prendre un grand bol d'air pur capable de nous remettre en chemin pour le restant de notre vie, dire à l'ami oiseau (extrait page 155) : "Mon ami l'oiseau, dessine-nous un arc-en-ciel et nous nous y perdrons le temps d'une chanson. Tiens, nous pourrions entendre la voix de Sinatra chantant "New York, New York". Baume au coeur, coeur au chaud, émotions libérées. Allez, dansons".

Bonne lecture à toutes et à tous ! Jean-Pierre KUPCZYK

Tout naturellement, comme il figure depuis le commencement dans la peinture, l’animal s’invite dans la littérature. Il devient personnage, il parle et remonte même jusqu’à la source du texte en devenant narrateur. Lisez l'extraordinaire Nouvelle de Lielie Sellier "UN JOUR, LE PRINTEMPS REVIENDRA" présente dans le recueil "Le Parc aux Rêves"

 

Le Parc aux rêves sur les rayonnages de l'Espace culturel Edouard Pignon à Bully les Mines

Chronique Avril 2019 Pour mon recueil de nouvelles Le Parc aux Rêves